Publicité
A la une

CARDIOLOGIE

TAVI : quelles perspectives en 2014 ?

Publié le 5 Jan 2015

M. DEKER

L’approbation européenne de la nouvelle valve Edwards Sapien 3 avec l’obtention de son marquage CE a fourni au Pr Alain Cribier l’opportunité de revenir sur les avancées majeures réalisées depuis une douzaine d’années dans la prise en charge du rétrécissement aortique calcifié (RAC).  La nouvelle valve...

Lire la suite
  • CARDIOLOGIE

    TAVI : quelles perspectives en 2014 ?

    Publié le 5 Jan 2015

    M. DEKER

    L’approbation européenne de la nouvelle valve Edwards Sapien 3 avec l’obtention de son marquage CE a fourni au Pr Alain Cribier l’opportunité de revenir sur les avancées majeures réalisées depuis une douzaine d’années dans la prise...

    Lire la suite
  • CARDIOLOGIE

    Embolie pulmonaire : prévenir la récidive et les complications

    Publié le 22 Déc 2014

    M. DEKER, S. DENIS

    Longtemps sous-estimée, l’embolie pulmonaire (EP) est la 3e cause de maladie vasculaire après les cardiopathies ischémiques et les accidents vasculaires cérébraux. La maladie thromboembolique est aussi la première cause de décès...

    Lire la suite
  • GYNéCOLOGIE

    IRM mammaire : quelles indications ?

    Publié le 15 Déc 2014

    M.-H. CARACO, centre d’Imagerie médicale JURAS, Paris, Service de radiodiagnostic, hôpital René Huguenin, Institut CURIE

    L’IRM améliore la détection des tumeurs avec une sensibilité supérieure à 90 %, mais sa faible spécificité (70 à 85 %) nécessite des indications bien posées. Le dépistage systématique par IRM concerne les...

    Lire la suite
  • CARDIOLOGIE

    Conduite à tenir devant une CIA du sujet âgé

    Publié le 8 Déc 2014

    P. GUÉRIN, L. LE GLOAN, Hôpital Guillaume et René Laennec, CHU de Nantes

    La découverte d’une communication interauriculaire (CIA) chez le sujet âgé est une situation relativement fréquente qui amène à se poser la question de l’opportunité de son occlusion, qu’elle soit percutanée ou chirurgicale....

    Lire la suite
  • THéRAPEUTIQUE

    L’immunothérapie allergénique a-t-elle sa place chez le sujet âgé ?

    Publié le 19 Mai 2014

    P. RUFIN, Service de pneumologie et allergologie infantile, hôpital Necker-Enfants malades, Paris

    Répondre à cette question impose : – de définir ce que l’on appelle « sujet âgé » ; – de préciser l’impact du vieillissement sur le système immunitaire ; – de tenir compte des spécificités des...

    Lire la suite
  • RECOMMANDATIONS ET ATTITUDE PRATIQUE

    Prise en charge du patient âgé aux urgences

    Publié le 14 Avr 2014

    H. LEPETITCORPS, J. BODDAERT, Centre de gériatrie, Groupe hospitalier Pitié Salpêtrière-Charles Foix

    Les plus de 75 ans représentent de 10 à 20 % des 14 millions de passages annuels aux urgences. La difficulté de prise en charge repose sur la polypathologie et l’exercice médical propre à la médecine d’urgence (premier recours, motif de...

    Lire la suite
Tous les articles
Publicité
Publicité
Toutes les emissions

Facebook

 
Breves
  • Étudiants infirmiers : les pouvoirs publics mettent la main à la bourse

    La Direction générale de l’offre de soins a récemment annoncé que les bourses sur critères sociaux accordées aux étudiants infirmiers seront uniformisées et alignées sur celles des autres étudiants, alors que de fortes variations régionales existaient jusqu’à alors. Une hausse des indemnités de stages de 25 % est également prévue.

  • L’euthanasie pour tous, mais pas pour soi

    Une enquête récente confirme que 80 % des Français se disent favorables à la légalisation de l’euthanasie et 76 % à celle du suicide assisté. Pourtant, pour eux-mêmes, si la situation nécessitait une réflexion en la matière, 26 % opteraient pour l’euthanasie, 23 % pour le suicide assisté et 38 % pour l’arrêt des soins avec sédation.

  • Des restes à charge en progression

    La réforme du contrat responsable, qui est le modèle de la grande majorité des contrats de mutuelle, entraînerait une hausse du reste à charge. Une étude du cabinet Mercer conduite auprès de ses 1,3 million d’assurés met en évidence un doublement du reste à charge pour les frais d’hospitalisation et pour les consultations de spécialistes.

  • VIH : les homosexuels toujours en première ligne

    Les dernières données concernant l’épidémie de VIH/sida montrent que les nouvelles infections ne diminuent pas chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes, contrairement à ce que l’on observe chez les hétérosexuels, même nés à l’étranger. En 2015, 43 % des nouvelles infections en France concernaient des homosexuels.

  • Les internes pourront plus facilement jouer les remplaçants

    Le ministre va étendre la possibilité pour les internes confirmés d’effectuer des remplacements. Ces derniers seront désormais possibles au sein des établissements de santé en tant que médecin et non plus uniquement comme aide-soignant ou infirmier. C’est une convention entre l’établissement et l’interne qui précisera les conditions.

  • Des mesures pour lutter contre la souffrance des professionnels de santé au travail

    Le ministre de la Santé a dévoilé une « stratégie » d’amélioration de la qualité de vie au travail dans les hôpitaux. Meilleur repérage des risques psychosociaux, suivi soutenu des personnels, écoute plus large de leurs attentes, institution d’un médiateur ou encore création de numéros d’écoute sont au programme.

  • Une injustice flagrante pour les futures mamans !

    La loi de financement de la Sécurité sociale, adoptée le 5 décembre, réserve aux seuls médecins installés en secteur 1 (ou signataires d’un contrat d’accès aux soins) une protection maternité supplémentaire, dont le montant atteindra plus de 3 000 € par mois pendant 3 mois. La différence entre les secteurs est dénoncée par les syndicats.

  • À l’écoute, le gouvernement débloque 47 millions d’euros !

    Le gouvernement a annoncé le déblocage de 47 millions d’euros afin d’améliorer la prise en charge des audioprothèses d’entrée de gamme. La mesure est saluée par les représentants de la profession qui estiment qu’elle permettra de diviser par deux le reste à charge (avant remboursement des complémentaires santé).

     

Agenda
Publicité