Publicité
Article du journal gerontologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Congrès

Nouvelles perspectives chez les insuffisants coronaires ou cardiaques âgés : réduire la fréquence cardiaque

Publié le 30 Avr 2011

Y. KAGAN, Fondation de Rothschild, Paris

12es Rencontres de Gérontologie Pratique

Chez les patients en insuffisance coronarienne ou cardiaque systolique, une fréquence cardiaque supérieure à 70 battements par minute est de mauvais pronostic. Il faut donc impérativement la réduire. En plus des médicaments qui avaient démontré un impact sur la mortalité se rajoute l’ivabradine qui, en association avec les bêtabloquants, réduit la morbimortalité de ces patients avec l’intérêt majeur de n’avoir aucun impact sur la pression artérielle.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

Publicité