Publicité
Article du journal gerontologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Neuro-psy

Les déments peuvent-ils être déprimés ?

Publié le 30 Juin 2011

C. BENOLIEL, Fondation de Rothschild, Paris

La déstructuration de l’identité liée à la démence entraîne inévitablement des symptômes dépressifs. Par ailleurs, la dépression ainsi que l’apathie, mais aussi l’anxiété, la personnalité prémorbide ont un impact non négligeable sur l’expression symptomatique, le cours évolutif et les stratégies thérapeutiques dans la maladie d’Alzheimer.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

Publicité