Publicité
Article du journal gerontologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Nutrition

La prise de vitamine B12 fait-elle courir un risque d’aggravation d’un cancer ?

Publié le 9 Déc 2010

M.-O. RIOU-GOTTA, Service de dermatologie, hôpital Saint-Jacques, Besançon

Tout médecin peut au cours de son exercice être amené à rencontrer des patients traités par vitamine B12, qu’elle soit prescrite pour corriger une anémie macrocytaire ou une hyperhomocystéinémie par exemple. Compte tenu de son rôle dans la synthèse d’ADN, il est légitime de se poser la question de son lien avec l’apparition ou l’aggravation d’un cancer.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

Publicité