Publicité
Article du journal gerontologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Thérapeutique

Gestion des relais anticoagulants avant un geste invasif

Publié le 28 Fév 2011

I. MahÉ, Hôpital Louis-Mourier, Colombes

Pour les patients sous AVK, la période qui précède la réalisation d'un geste invasif est une période délicate à risque thromboembolique mais aussi d'accidents hémorragiques graves. Chacune de ces situations pose à l'échelon individuel la question de la balance bénéfice/risque du risque hémorragique si le geste est réalisé sous traitement anticoagulant versus le risque thromboembolique du patient si le traitement anticoagulant est interrompu. Les récentes recommandations de la HAS permettent de rationaliser la prise en charge du traitement anticoagulant en période périopératoire et de supporter la poursuite éventuelle des AVK, ou la décision de relais.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

Publicité