Publicité
Article du journal gerontologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Recommandations et attitude pratique

Soins palliatifs et familles : cultiver l’alliance relationnelle

Publié le 21 Août 2012

Y. KAGAN, Fondation de Rothschild, Paris

La famille est-elle prête ou non à l’annonce d’un  pronostic sombre et d’une décision difficile qui  peut en découler ? Cette question a fait l’objet de  longs échanges entre Louis Ploton, Gabriel Abitbol,  Annie Petrognani, Jean-Marie Gomas et la salle au  cours de la session « Décisions difficiles » lors des  13es Rencontres de Gérontologie Pratique.  Peut-on jamais être prêt à la  mort d’une personne qu’on  aime ? On n’est jamais vraiment  prêt, on comprend après.  Même pour les personnes qui  disent avoir compris, la nouvelle  reste un bouleversement  inédit qui surgit dans la vie  quotidienne. Chaque famille,  chaque personne aura un  rythme différent pour « digérer »  les informations données.  Il convient d’apprécier ce  rythme, d’en tenir compte afin  de ne pas aller trop vite.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

Publicité